fbpx

Pourquoi le monde est-il devenu plus chaotique ?

Une question que l’on me pose souvent est : “Le monde est-il devenu plus chaotique ?”

Et d’ailleurs, ne l’était-il pas déjà avant ? Le monde, en particulier naturel, a sans aucun doute toujours présenté des aspects chaotiques. La météorologie en est un très bon exemple.

J’observe que le monde des humains est, quant à lui, bien devenu plus chaotique, et donc plus incertain essentiellement (mais pas uniquement) pour trois raisons : le nombre, la connexion et la vitesse.

Le nombre

Combien était-on sur terre il y a 150 ans ? Environ un milliard.

Combien sommes-nous aujourd’hui ? Environ huit milliards.

La population a connu au cours des dernières années, en quelques générations à peine, une croissance incroyable.

En fait, on peut parler d’une véritable explosion !

Si nos ancêtres habitaient un monde relativement vide nous habitons un monde très très plein ! Un monde plein et, nous allons le voir, très connecté.

World populationPopulation mondiale

La connexion

Le 4 août 1938, une expédition du museum américain d’histoire naturelle effectuant une mission d’exploration à la recherche de nouvelle espèce d’oiseaux en Nouvelle Guinée allait changer l’histoire humaine.

En pénétrant dans la Grande Vallée de la rivière Balim, que l’on croyait alors inhabitée, elle allait découvrir l’existence d’une population de plus de cinquante mille personnes !

L’expédition de Richard Archbold allait réaliser ce qui est peut-être la dernière première rencontre. Elle allait en effet pour une des dernières fois de l’histoire de l’humanité faire se rencontrer des hommes et des femmes qui ignoraient jusqu’à l’existence d’autres hommes et femmes ailleurs sur terre !

Cela ne risque probablement plus de se produire aujourd’hui…

 

Les humains se côtoient et se rencontrent de plus en plus. Et notre frustration de ne pas pouvoir le faire a été mis en évidence de façon brutale pendant ce que nous appellerons la période des confinements.

Les humains communiquent également de plus en plus.

  • Plus de 3,5 milliards de personnes ont accès à internet
  • Il y a plus de téléphones portables sur terre que d’êtres humains
  • Il y a plus de gens sur terre qui ont un téléphone portable que de gens qui ont un compte en banque
  • Il a aussi plus de gens sur terre qui ont un téléphone mobile que de gens qui ont accès à l’eau potable ou à des toilettes

 

 

J’observe que non seulement nous communiquons de plus en plus mais nous avons aussi de plus en plus conscience d’appartenir à une communauté humaine.

Un soir d’août 1997, je rentrais en voiture d’un diner chez une amie qui habite sur une péniche sur la Seine à côté du pont Bir Hakeim à Paris. Sur les quais rive droite, nous arrivons au niveau du tunnel de l’Alma : impossible de l’emprunter, celui-ci est fermé. Nous apercevons alors la course poursuite entre un policier qui tente de plaquer, comme au rugby, ce qui semble être un journaliste ou en tout cas une personne bardée d’appareils photo.

Arrivés de l’autre côté du tunnel, nous voyons alors des dizaines de véhicules de police, de pompiers, d’ambulances tous feux allumés. Une fuite de gaz ? Un attentat ?

En fait, un accident de voiture dans un tunnel parisien. Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas regardé la télévision depuis 20 ans, la princesse Diana venait de mourir.

 

 

Quelques temps plus tard, 2,5 milliards de personnes selon certaines estimations, dans plus de 190 pays, retransmis en 44 langues, ont regardé les funérailles de Lady Di à la télévision. C’est 40 % de l’humanité à l’époque, et même si d’autres estimations sont beaucoup plus basses avec 500 millions, cela serait l’évènement le plus regardé à la télévision !

Des centaines de millions de personnes, un nombre sans précédent dans l’histoire humaine, se sont réunies autour de la disparition d’une femme qu’ils n’avaient jamais rencontrée…

 

 

Quelques années plus tard, le 26 décembre 2004, j’étais en Inde sur la route entre Chennai et Pondichéry lorsque qu’une journaliste m’appelle depuis Paris sur mon téléphone mobile français, sans savoir que j’étais en Inde, pour avoir mon avis sur la « situation ».

C’est ainsi que j’apprenais que j’étais dans la partie de l’Inde la plus affectée par le Tsunami qui a fait 225 000 victimes et des millions de sans-abris en Asie.

En quelques heures, des milliers de vidéos étaient déjà postées sur internet, déclenchant un élan d’émotion et de solidarité jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Jamais autant de personnes n’étaient venues au secours de gens qu’ils n’avaient jamais rencontrés.

Est-ce le signe de l’humanité qui prend conscience de sa propre dimension à l’échelle de la planète ?

Nous n’avons jamais été aussi nombreux sur terre et nous n’avons jamais été autant connectés les uns aux autres… dans tous les sens du terme !

La vitesse

Un monde plus connecté qui va aussi de plus en plus vite.

  • L’évolution de la lithosphère (le minéral) se compte en milliard d’années.
  • L’évolution de la biosphère (le vivant) se compte en millions d’années.
  • L’évolution de la noosphère (l’information) se compte en nano secondes !

Au niveau même de l’histoire humaine, s’il a fallu 3 millions d’années à l’Homme pour passer de l’ère Chasse-Cueillette à l’ère Agriculture-Elevage, puis 30 000 ans pour passer à l’ère Industrie-Commerce, il a fallu seulement 300 ans pour passer à l’ère Création-Communication.

 

Speed

 

Les révolutions technologiques, sociales, économiques actuelles se déroulent même aujourd’hui sur deux, voire une seule génération.

La grande majorité de nos grands-parents naissaient, travaillaient et mourraient proche du même lieu géographique alors que la probabilité de naître, travailler et mourir au même endroit est aujourd’hui presque nulle ! Plus sur ce sujet avec La Vie de Kevin.

Le temps s’est accéléré. L’être humain n’a plus le temps de s’adapter !

Le monde est-il devenu fou ?

Disons plutôt qu’il est sorti de l’équilibre.

L’augmentation du nombre de personnes sur terre, l’augmentation du nombre de connexions et de la vitesse, entrainent ce que les scientifiques appellent un état non linéaire, turbulent, ou encore chaotique. Ainsi, l’explosion de ce qu’on appelle le nombre d’agents connectés entraine un état dit chaotique.

L’humanité est ainsi confrontée à des situations de plus en plus en plus extrêmes, en particulier dans les domaines sociaux, économiques et, plus dramatique encore pour le long terme, écologiques. C’est ce que nous appelons plus communément les crises.

Je pense qu’il n’est plus utile de convaincre que nous traversons une période de crises financières, économiques, sociales et écologiques.

Des crises qui s’auto-amplifient entre elles et qui créent une crise systémique où l’une vient entrainer l’autre, qui elle-même aggrave la première et ainsi de suite dans un cercle infernal.

Une polycrise pour reprendre le terme proposé par Edgar Morin.

Nous sommes ainsi la première génération d’êtres humains qui va laisser aux générations futures (nos enfants !) et en toute connaissance de cause, une planète en moins bon état et qui n’assurera pas en toute certitude leur survie du fait nos propres actions.

En bref : ça va mal… et ça peut aller mieux !

En effet, comme je le montre dans cet article, d’après les théories du chaos, tout peut s’effondrer… ou une nouvelle civilisation peut émerger !

C’est les collapsologues… ou les émergeologues !

 

Effondrement ou émergence ?

L’humanité est arrivée à un point de bifurcation. Nous sommes dans une période de redéfinition complète des normes et des valeurs en matière de travail, d’économie, mais aussi de vie sociale.

Ou plus simplement : comment voulons-nous vivre ensemble ?

C’est maintenant que l’on doit agir. Et c’est maintenant, toujours d’après les théories du chaos, que l’on n’a jamais eu autant de pouvoir de faire changer les choses.

 

Rejoignez la tribu des émergeologues !

Rejoignez la tribu des émergeologues ! La tribu des Allonzis

Pour aller plus loin et voir comment chacun d’entre nous peut avoir un impact positif sur sa vie et celle des autres, je vous invite à découvrir les cadeaux du chaos pour prospérer dans un monde devenu plus chaotique :

  • L’attracteur étrange pour apprendre à inventer et à réaliser de nouveaux rêves individuels et collectifs
  • L’effet papillon pour voir comment on peut faire émerger de grands changements avec de toutes petites actions
  • Les images fractales pour avoir les bonnes lunettes et être ainsi capable de voir émerger ce nouveau monde

You may also like

2 comments

  • Debondt 11/04/2021   Reply →

    Une bouffée d’oxygène, merci à vous !

    • brunomarion 12/04/2021   Reply →

      Merci beaucoup!

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.