fbpx

Une nouvelle relation d'amour ?

Les êtres humains vivent rarement seuls. Alors, comment peuvent évoluer les relations d’amour entre les êtres humains ?

Les grandes évolutions de la relation de couple

Tout d’abord, étudions le passé. On peut classer l’évolution des relations de couple en plusieurs étapes :

  • L’amour physique, sexuel : à l’époque chasse-cueillette, le but essentiel de la relation c’est la survie, sa propre survie et celle de ses gènes. C’est bien sûr aussi le plaisir et l’instinct. Ainsi, la femme choisira la mâle dominant, plus à même de la protéger et d’assurer sa survie et celle de ses gènes. De même, le mâle choisira la femelle la plus vigoureuse. Pour plus de sécurité, il en choisira même plusieurs… Je l’appelle amour physique car il est basé essentiellement sur la partie physique d’une relation, en particulier sexuelle. À noter que certains d’entre vous pourrons opposer que ma connaissance de cette époque commence et s’arrête à La Guerre du feu de Jean-Jacques Annaud et à Pourquoi j’ai mangé mon père de Roy Lewis. Ils n’auront pas tort. Notre vision de cette époque, faute de traces plus précises, est essentiellement une reconstitution en fonction de notre vision du monde actuelle. Il n’est pas impossible qu’à cette époque la civilisation fut beaucoup plus évoluée…
  • L’amour social, d’intérêt : à l’époque agriculture-élevage, les mariages sont arrangés par la famille. Ils permettent ainsi par exemple de sceller des unions entre familles ou de récupérer le terrain des voisins tant convoité depuis des décennies. Cela explique aussi le droit d’ainesse qui évite un redécoupage des terres. Bien sûr, ce type d’amour inclut aussi parfois l’amour physique et sexuel.
  •  L’amour libre ou l’amour-amour : l’époque de l’industrie-commerce voit apparaître plusieurs évolutions de l’amour que l’on peut appeler amour libre. Ainsi, on choisit soi-même son/sa partenaire par amour. Et quand on n’aime plus, on divorce. Ce type d’amour inclut souvent l’amour physique et sexuel, et parfois l’amour social, d’intérêt. Certaines époques, telles 1968 et la période hippie, font apparaître la version paroxystique de cette version de l’amour.
  •  Le Super Amour : une évolution ultérieure verra apparaitre ce qu’Alvin Toffler va appeler le « Super Amour » (Super Love) où les partenaires, en plus de l’amour, recherchent d’autres formes de respect quasi professionnelles. Les couples sont ainsi amenés à partager de plus en plus de temps à la maison (télétravail, micro business, etc.) On veut alors pouvoir compter sur un véritable partenaire (au sens des affaires) à qui on peut demander conseil. Le respect intellectuel et l’estime réciproque des compétences de l’autre sont alors essentiels. Ce type d’amour peut inclure l’amour physique et sexuel, l’amour social, d’intérêt. Il inclut souvent l’amour-amour.
  •  L’Hyper Amour : avec l’époque de la création-communication chacun cherche à explorer et faire éclore sa propre singularité. On cherche alors un véritable partenaire au sens le plus large, une personne capable d’accompagner son propre développement personnel et spirituel. L’amour s’éloigne de plus en plus des schémas sociaux conventionnels (mariage, divorce) et on voit apparaitre de nouvelles formes de couples, par exemple de même sexe, ou des familles de plus en plus recomposées qui réclament leur officialisation ou simplement le droit d’exister. Ce dernier type d’amour peut bien sûr inclure tous les types précédents, mais pas toujours.

Après les partenaires génétiques, les partenaires sociaux, les partenaires romantiques et les partenaires d’affaires, on voit donc maintenant apparaitre les partenaires spirituels ! Bien sûr, à chaque époque, de nombreuses personnes n’atteignent pas la forme d’amour la plus évoluée de son époque et en restent à une forme d’amour moins évoluée…

Les divergences dans le couple

On peut également voir apparaître des divergences au sein d’un même couple. On verra alors l’un reprocher à son/sa partenaire de ne pas lui apporter le bon type d’amour : il/elle ne pense qu’à « libérer sa puissance génétique » (traduire par « il/elle ne pense qu’à baiser ») ou encore il/elle n’est « pas assez romantique » (traduire par « il/elle ne pense qu’à mon argent ») ou « pas assez spirituel » (traduire par « il/elle est vraiment trop lourd »), etc.

Les solutions ?

Alors, les solutions ? Bien sûr avoir une vision plus fractale de nos relations de couple ! Cela passe peut-être pour certains par des relations successives en fonction de son évolution spirituelle. Ou avoir des relations multiples avec différents partenaires, où chacun sait quel type d’amour l’autre lui apporte (et ne lui apporte pas), et quel type d’amour il apporte à l’autre.

La relation de couple fractal parfaite ? Celle où chacun dans le couple, et le couple lui-même en tant qu’entité, évolue en harmonie au travers des différents types d’amour en sachant les intégrer de manière fractale. Ainsi, je sais être une bête en rut à certains moments et célébrer romantiquement la vie du couple à d’autres, je fais confiance aux conseils experts de mon/ma partenaire, et ensemble nous évoluons spirituellement dans le respect de nos singularités vers une meilleure relation intégrale et fractale !

Ainsi, pour les plus chanceux, ou dit autrement pour ceux qui ont atteint ce niveau d’évolution là, l’univers offrira sans aucun doute le ou la partenaire qui sera à la fois le parfait partenaire physique et sexuel, le parfait partenaire au sens romantique, le parfait partenaire de au sens quasi professionnel, et le parfait partenaire de son développement spirituel.

You may also like

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.