Paul Ray et les Créatifs Culturels

Les créatifs Culturels arrivent…

J’ai eu la chance de rencontrer et de passer un moment à discuter de ses travaux les plus récents avec Paul Ray à Palo Alto en Californie. De nombreuses personnes à travers le monde considèrent Paul Ray comme un des sociologues le plus important de ces dernières années. Une occasion pour moi de partager avec vous les faits marquants de ses travaux les plus récents sur les Créatifs Culturels (ou « Cultural Creatives » en version originale).

Je ne vais pas ici développer ce que sont les Créatifs Culturels. Si vous découvrez leur existence je vous conseille la lecture de l’article de Patrice Van Eersel dans Clés et surtout le livre de Paul Ray édité chez mon éditeur préféré Yves Michel : L’émergence des créatifs culturels. Enquête sur les acteurs d’un changement de société

En résumé, on peut classer la population en 3 groupes sociologiquement cohérents :

– les traditionnels ou traditionalistes. Comme l’explique Patrice Van Eersel, ils sont en réalité tous des néo-traditionalistes, des réactionnaires au sens étymologique du mot, apparus de diverses réactions contre le modernisme. Se référant sans cesse à un ancien temps idéal et essentiellement imaginaire, leurs valeurs s’expriment dans des idées comme : Les patriarches devraient à nouveau dominer la vie familiale ; les hommes et les femmes doivent s’en tenir à leurs rôles traditionnels. Ou encore, La protection des libertés individuelles et civiques est moins importante que la lutte contre les comportements immoraux.

– les modernes ou modernistes. Ils dominent actuellement le monde non pas numériquement mais au sens du pouvoir politique et économique. Leurs valeurs : gagner et posséder beaucoup d’argent ; gravir les échelons de la réussite professionnelle ; être le plus libre possible ; avoir beaucoup de choix (au travail et comme consommateur) ; être toujours au fait des nouveautés ; participer au progrès économique et technologique de la nation ; se divertir, notamment grâce aux médias, chacun à sa guise ; soigner son corps comme une belle machine ; faire confiance soit à la loi du marché soit à l’État-providence. Quelques-unes de leurs idées types : Le temps c’est de l’argent ; Analyser les choses en les décomposant en différentes parties est le meilleur moyen de résoudre un problème ; ou encore, Il est raisonnable de diviser sa vie en sphères distinctes et séparées : le travail, la famille, les amis, l’amour, l’éducation, la politique, ou la religion.

– Les Créatifs Culturels, eux, refusent de choisir pour l’un ou l’autre de ces deux camps. S’ils se sentent les enfants des modernistes, et pas des traditionalistes réactionnaires , ils savent que l’évolution ne s’est jamais effectuée en faisant table rase du passé, mais en intégrant l’intelligence combinée des stades précédents. L’idée de “métissage culturel” à travers l’espace et le temps – nous reliant aux autres sociétés, notamment aux cultures primordiales vivant encore en symbiose avec la nature – leur est chère, alors qu’elle révulse les réacs et fait sourire les modernes.

Les Créatifs Culturels intègrent simultanément quatre pôles de valeurs, qu’ils mettent en pratique:

– l’ouverture aux valeurs féminines (place des femmes dans la sphère publique, question de la violence faite aux femmes…)

– l’intégration des valeurs écologiques et du développement durable (avec un intérêt pour l’alimentation biologique et les méthodes « naturelles » de santé)

– l’implication sociétale (implication individuelle et solidaire dans la société)

– le développement personnel (avec une dimension spirituelle, et un intérêt pour les nouvelles formes de spiritualité, l’idée étant: « connais toi toi-même si tu veux agir sur le monde »)

Ils sont maintenant majoritaires !

Les dernières études sociologiques menées par Paul dans plusieurs pays montrent que le nombre de Créatifs Culturel ne fait qu’augmenter. Ce dont bien sûr on pouvait se douter. Ce qui est impressionnant, c’est la régularité de cette croissance, environ 3% par an (soit une augmentation de 15% tous les 5 ans… et de 35% tous les 10 ans).

Aux Etats-Unis, les traditionnels ne sont plus que 15%, les modernes 30% et les Créatifs culturels sont maintenant 35%… donc majoritaires ! A noter également les 10 % dits « en transition », c’est-à-dire sur le chemin de devenir très prochainement eux-mêmes Créatifs Culturel

Émergence d’une culture mondiale ?

Paul & BrunoCe qui m’a le plus marqué dans la discussion avec Paul, c’est l’émergence de cette nouvelle population… dans l’ensemble des pays où il a mené ses études. On l’observe ainsi dans tous les pays dits développés mais également dans les grandes villes des pays dits émergents. Il identifie ainsi une nouvelle culture « planétaire » elle-même consciente justement de l’importance de cet aspect planétaire. Je retrouve ici le monde que j’ai décrit comme fractal et l’émergence d’une culture commune, en particulier chez les moins de 30 ans.

Culture de la sagesse ou mort ?

Ces émergences lui font parler d’avalanches de changements négatifs et positifs, avec le plus souvent un caractère imprévisible dans leurs timing. Paul parle ainsi de la possibilité pour l’humanité d’aller soit vers une nouvelle « Culture de la sagesse » ou d’aller vers la « mort ». Voilà qui nous ramène aux théories du chaos, aux crises et à l’émergence ou l’effondrement possible pour l’humanité !

You may also like

Leave a comment