AntoineBM : Comment retrouver sa liberté

AntoineBM : Comment retrouver sa liberté

J’ai rencontré Antoine à Séoul en Corée du sud. Antoine est un YouTuber. Il incarne l’une des possibilités du futur. Antoine a arrêté ses études pour vivre de ses vidéos, voyager, et retrouver sa liberté.

Regardez l’interview d’AntoineBM

Comment gagner la liberté et la possibilité de voyager ?

Tout d’abord être libre c’est faire ses propres choix, cela ne veut pas dire ne rien faire. Cela veut dire se fixer soi-même ses propres règles. C’est-à-dire choisir ses limites, ses objectifs et ce que tu vas faire dans la vie. Je ne pense pas qu’on a besoin de voyager pour être libre, mais en termes de liberté avoir la possibilité de partir n’importe où, n’importe quand à l’autre bout du monde, tout seul ou accompagné, comme on veut, c’est extraordinaire.

Gagner sa liberté, c’est compliqué de dire ça… On peut très bien  être salarié, ne pas voyager et se sentir très  libre. Donc c’est surtout dans la tête. Pour mon cas, c’était vraiment une frustration de départ quand j’étais étudiant à l’école de commerce il y a deux ans.  J’ai fait des stages qui ne m’ont vraiment pas plu. J’ai compris que je n’avais pas envie de travailler pour un patron. J’avais envie de travailler pour moi. Je suis quelqu’un de passionné qui a besoin de faire ce que je veux pour m’épanouir donc j’ai décidé de faire une année de césure, d’arrêter mes études pendant un moment pour lancer mon projet. J’ai commencé à faire des vidéos, j’ai commencé à vendre des formations, je suis parti à l’autre bout du monde, en Asie du sud,  et j’ai commencé à y vivre et j’ai décidé de m’accrocher et de continuer ce que je faisais.

Pour être honnête, j’ai toujours été intéressé par la vidéo mais avant j’étais plus bloggeur. Pendant 3 ans, j’ai tenu plusieurs blogs et  j’ai commencé à développer mon audience. A l’époque, je  bloguais  plus sur le marketing, j’étais vraiment intéressé par le marketing, la communication, comment convaincre les gens. Ensuite je me suis élargi et je me suis dit la plupart des gens s’intéressent au marketing parce qu’ils veulent créer leur entreprises et être indépendant.

Séoul : contraste entre tradition et modernité

J’ai choisi de visiter Séoul parce que c’était un pays que je n’avais pas encore fait, ca m’a toujours attiré donc j’ai voulu testé et je ne suis pas déçu.  C’est un pays plein de contraste. Je suis parti tout seul pendant 2 semaines. J’aime bien voyager seul parce que quand on se retrouve tout seul  dans un environnement totalement différent, c’est souvent le moment où l’on a plus d’idées et on peut le plus avancer sur ses projets. Pour moi c’est un peu une retraite productive et c’est l’occasion de découvrir et de rencontrer des gens intéressants.

Ce qui m’a marqué ici à Séoul, c’est le contraste entre la vie extrêmement moderne et l’aspect traditionnel  qui est encore très marqué. Par exemple, sur l’aspect très moderne, j’ai été dans 3 Airbnb et je n’ai  pas rencontré une seule personne ni le propriétaire, tout se faisaient par texto en mettant un code pour entrer dans les lieux. Tout est automatisé ! Et d’un autre coté, j’ai rencontré un coréen qui m’a emmené à une cérémonie traditionnelle où on fait des offrandes. Ca m’a fait un choc de voir ce contraste entre ces deux cultures !

L’inspiration par le changement

Le fait d’être dans un environnement qui n’a rien avoir avec ton quotidien, ça te permet de connecter des choses, ça te permet de réfléchir. Je suis vraiment convaincu que la meilleure façon d’avoir des idées c’est d’avoir du changement régulièrement dans ta vie, c’est de faire de nouvelles activités, se lancer dans un nouveau projet, même si ça n’a rien avoir avec l’activité en question. Par exemple, je suis convaincu que si tu te lances demain dans l’apprentissage de la cornemuse ou de l’accordéon, cela peut t’aider dans ton business pour de trouver de nouvelles idées. Rien que le fait de faire de nouvelles choses, ça t’aide à penser différemment, avoir un point de vue différent. J’ai eu autant d’idées que je peux avoir en 6 mois en France, en deux semaines ici.

Quand tu voyages en Asie du Sud-est, par exemple la Thaïlande, Philippines, Malaisie, tu vois aussi d’autres modes de vie. Le niveau de vie est plus bas, mais les gens sont très heureux. Nous, on est plus dans une sorte de bulle, avec beaucoup de compétition où on est toujours à avoir les dernières technologies et les derniers produits de consommation. Forcément, tu te poses des questions sur notre mode de vie. Voyager te permet aussi de te poser des questions sur toi-même en voyant des gens qui sont parfois heureux avec pas grand chose.

Voyagez léger !

Voyager léger. Aujourd’hui je mets un point d’honneur à voyager avec juste un sac cabine que je peux emmener partout.  Encore une fois, pour moi la liberté avant tout c’est un sentiment, donc tu peux bouger où tu veux, quand tu veux, prendre l’avion, avec un sentiment de flexibilité. C’est pareil dans la vie, dans le business où on voyage ou même dans les relations, il faut toujours essayer d’optimiser, de revenir à l’essentiel, revenir au léger, à la simplicité à ce qui peut-être fait rapidement, à ce qui peut être flexible. Cela permet d’avoir une liberté d’esprit, de penser à autre chose.

Trouver le matériel adéquat. C’est très important aussi  d’avoir du bon matériel. Comme j’aime bien faire des vidéos, trouver le matériel qui est au juste milieu entre qualité et encombrement et poids c’est-à-dire trouver la polyvalence et l’optimisation, ça peut être un gros défi… et très amusant à faire.

L’importance de la valeur.

Beaucoup de gens ont peur de se lancer parce qu’il ya cette espèce de croyance populaire qui dit que sur Youtube pour gagner sa vie il faut faire des millions de vues. Alors que la seule chose qui compte c’est la valeur que tu peux apporter aux gens.  Ce n’est pas une question de quantité de travail ni de quantité de gens qui te suivent, c’est toujours une question de valeur. Ainsi, il suffit de faire des formations en vidéos qui durent peut-être 1heure ou 1 heure et demie en vidéos.

J’utilise mon Ipad pour dessiner et enregistrer en même temps. Je raconte un peu ce que fais, les techniques marketings, comment faire pour trouver des clients, comment faire pour voyager facilement, en gros comment devenir indépendant, comment être plus efficace, plus productif dans la vie, comment optimiser les choses. Les gens qui te suivent veulent en savoir plus, ils ne veulent pas seulement avoir des techniques dans un domaine précis, ils veulent en savoir plus sur toi, parce qu’on partage plus que des conseils, on partage des idées et des valeurs.  Même si souvent on a un problème éthique, on se dit est ce que j’aurais donné gratuitement, je n’aurais pas à les vendre. Pour ma part, je consomme beaucoup de formations payantes et je suis prêt à investir beaucoup d’argent sur ma formation professionnelle pour lui donner de la valeur.

Résultats. Vendre des formations, ça permet aux gens d’avoir des résultats, parce ce que toi, tu vas t’investir dans ta formation sachant que tu vas la vendre à tel prix. Ca permet aux gens de réussir des choses et que tu as réussi à pouvoir véritablement les aider, les accompagner. Et aussi, ça te permet d’en vivre d’une manière très simple.

On a tous quelque chose à apprendre aux autres

Je pense qu’on a tous quelque chose à apprendre à quelqu’un d’autre parce que quand on veut avoir un résultat ou tester quelque chose de nouveau, la première chose qu’on doit faire, ce n’est pas de chercher le meilleur expert ou de chercher la meilleure école, c’est souvent de regarder dans son entourage proche qui a déjà eu ce résultat.

Pédagogie avant l’expertise Je pense que la vraie force ce n’est pas l’expertise mais tout simplement la pédagogie c’est-à-dire être capable d’expliquer les choses. C’est ça le gros changement par rapport à avant. Avant c’était l’expertise, maintenant ça a changé parce que l’information est gratuite et disponible partout. Si il y a 50 ans, t’aurais dit aux gens dans 50 ans tu pourras avoir toutes les informations du monde, l’Encyclopédie totale disponible gratuitement sur internet, les gens se seraient dit « mais c’est  extraordinaire, tout le monde va être hyper savant » et pourtant aujourd’hui, 95% ou 99% des gens ne lisent pas des pages Wikipedia toute la journée, ils regardent des vidéos de chats, font des jeux, et regardent des séries.

Pédagogie et transmission de passion. Je suis convaincu que l’information en tant que telle, n’a pas de valeur, c’est ce que l’on en fait qui en a. C’est pour cela que les gens peuvent avoir les mêmes informations gratuitement sur internet, mais ils préfèrent qu’on leur explique comment faire concrètement.  Les gens recherchent de la pédagogie, quelqu’un qui saura leur expliquer mieux que tout le monde, qui saura leur donner de la passion, qui saura leur faire vivre des idées. Il ne s’agit donc pas seulement de leur donner des conseils mais aussi d’avoir de grandes valeurs derrière. Il faut apprendre à être plus pédagogue, à convaincre, à vendre, à faire passer des idées avec passions, à s’exprimer. Cependant, on peut tous apporter de la valeur à quelqu’un.

Pour moi elle est là la vraie valeur, elle est dans la pédagogie, dans le fait de savoir transmettre la passion.

Les conseils d’Antoine pour être prêt pour le futur

Savoir s’adapter.  Plus on avance dans le temps, moins rien n’est acquis. C’est-à-dire que avant il y avait les diplômes qui t’assuraient une vie confortable. Il y avait tout un tas de règles qui t’assuraient quelque chose pour le futur. Maintenant, il y a beaucoup plus de mouvements, et un métier peu disparaitre beaucoup plus vite et une expertise peut perdre de sa valeur du jour au lendemain. Par exemple en informatique t’apprends un code, ce code peut disparaitre 5 ans plus tard donc il faut apprendre un nouveau code !

Ne rien prendre pour acquis. La clé à mon avis pour évoluer là-dedans c’est de considérer que rien n’est jamais acquis. Il faut toujours apprendre et se former, rester flexible. Je considère que mon business aujourd’hui, il peut disparaitre demain. Ce qui a de la valeur ce n’est pas ma chaîne Youtube, ce n’est pas le nombre d’abonnés, ce n’est pas ma page Facebook, c’est mon expérience et ce que j’ai appris, ma capacité à convaincre ou à vendre. C’est-à-dire les choses qui vont faire que je vais retomber sur mes pattes en cas de problème. Le fait de savoir ça, ça donne confiance énorme dans l’avenir, ça permet d’entreprendre plus facilement.

Humilité, apprentissage et création. Je pense la principale qualité à avoir, c’est peut-être de rester humble par rapport à ses connaissances. Mon credo personnel, c’est si tu n’apprends pas ou tu n’es pas en train de faire ou de créer, tu perds ton temps.  Si je ne suis pas, soit en train créer une relation d’amitié, ou de couple ou travailler, faire des vidéos, des formations ou apprendre, me former, lire des bouquins, travailler, contacter d’autres gens.

Pour moi la clé pour évoluer, c’est soit apprendre, soit créer !

Retrouver Antoine sur sa chaîne YouTube et sa page Facebook 🙂

You may also like

2 comments

  • Eloïse Nicolas 16/06/2017   Reply →

    Super article ! Merci pour le résumé de l’article sur le blog en plus de la vidéo. Je suis Antoine depuis pas mal de temps, son parcours est inspirant et c’est toujours très agréable de voir une personne prôner ses vraies valeurs.

    • brunomarion 16/06/2017   Reply →

      Merci Eloise 🙂

Leave a comment